Tuskaland

Ragnar et Asgeir, initiateurs des invasions

Nous avons vu que Bjorn et Hastein étaient frères jurés. Or, logiquement, il y a de grandes chances que les autres chefs aient eux aussi eu leur frère juré à leurs côtés. De manière très surprenante, aucun historien n’a jamais cherché à identifier qui était le frère juré de qui ni à savoir les liens qui unissaient les chefs entre eux. Pourtant, Robert WACE écrit : « Lotbroc (Ragnar) confie Bier (Björn) à Hasteinz pour qu'il le conseille. Hasteinz a longtemps servi Lotbroc et nourrit son fils Bier. Bier prit le commandement de l’armée et des navires » 

Ce texte dit clairement qu’ Hastein, Björn et Ragnar appartiennent au même clan. Ce texte évoque une autre pratique scandinave. Pour renforcer les liens entre deux clans ou deux familles, il y a bien sûr le forstbrudarlag, la fraternité jurée, mais il existe une autre institution : l’adoption. Lorsqu’un chef veut se rapprocher d’un autre clan ou de son frère juré, il confie l’éducation de son fils à ce frère juré (Lotbroc confie Bier à Hasteinz). Ainsi, d’après ce texte, Hastein à qui est confié Björn, serait le frère juré de Ragnar. Or, nous l’avons vu, Hastein et Bjorn sont de la même génération. Ragnar ne pouvait pas avoir Hastein, un gamin de l’âge de son fils, pour frère juré. Le texte de WACE est donc erroné sur ce point. Il y a cependant un indice révélant la nature de l’erreur du chroniqueur. WACE précise plus loin : « Hasteinz est arrêté à Roem » Roem, c’est Rouen. Or, Hastein n’est jamais mentionné sur la Seine. Le seul chef viking jamais arrêté à Rouen, c’est Asgeir lorsqu’il hiverne à Oissel en 851. Il s’ensuit que WACE a écrit Hastein, mais désignait en réalité Asgeir (les deux noms sont phonétiquement très proches).  

Asgeir peut-il avoir été le frère juré de Ragnar et le père adoptif de Bjorn ? La réponse à cette question nous est donnée par la chronologie : Asgeir s’empare de Rouen en 841, Ragnar prend Paris en 845, Asgeir brûle Beauvais en 851, Björn, fils de Ragnar, s’empare à son tour de Paris en 856. Ces chefs se battent sur le même champ de bataille, la Seine. Or, des chefs rivaux n’auraient jamais opéré sur le même terrain de chasse. Il y aurait eu des affrontements entre les armées vikings concurrentes. Or, si de tels affrontements ont bien eu lieu en Irlande, on n’en a pas vu en Gaule. Il y a bien eu quelques « affrontements » symboliques entre Vikings, mais c’était surtout pour extorquer un peu plus d’argent à des Bretons et à des Francs bien naïfs (JS, 2009, p.130-134). 

Ragnar et son frère juré Asgeir (nés vers 800), Björn et son frère juré Hastein  (nés vers 820) appartenaient à la même armée. A ces quatre chefs initiaux vont se joindre deux autres frères jurés : Godfrid et Sygtrygg qui apparaissent sur la Seine en 852 à la tête de 252 navires. Or, d’après A.P. SMYTH14, Sygtrygg qui succédera à son père sur le trône de Dublin serait le fils d’Ingvar Ragnarsson, et donc le petit-fils de Ragnar. De ces sources surgit un organigramme familial avec trois binômes. Ragnar/Asgeir, Bjorn, son fils/Hastein, Sygtrygg, son petit-fils/Godfrid. 

Or, Ragnar possédait un royaume en Scandinavie : Jean RENAUD15 nous traduit un discours de Ragnar : « J’ai reconquis la plus grande partie du royaume que possédaient mes ancêtres, mais il me manque l’Angleterre. C’est pourquoi j’ai fait construire deux navires de charge à Lidar dans le Vestfold ». Jean Renaud nous précise : « car son royaume d’étendait jusqu’au Dofrafjall (Mont Dovre) et au Lidandisnes (le cap Lindesnes)…  Le royaume de Ragnar incluait donc le centre et le sud de la Norvège. »

Ainsi, les Saekonungar les plus prestigieux, ceux qui ont ravagé la Gaule entre 836 et 866, les rivages espagnols et emmené leurs flottes jusqu'en Méditerranée, étaient originaires du Vestfold.