Tuskaland

Billets de tuskaland

  • RENCONTRE avec la Guilde Bâtarde, Bidache (64)

    Les  MOKEN GAMES, organisés par le lunettier MOKEN, à Angresse,  ont été l'occasion d'une rencontre espérée de longue date avec  avec les brutes sanguinaires de la GUILDE BATARDE, des pillards qui décorent leurs tentes avec des guirlandes de crânes (des crânes de mulots, musaraignes et campagnols - c'est moins encombrant). L'occasion pour Joël Supéry de mieux cerner les difficultés et contraintes d'un combat rapproché en ce temps-là et d'expliquer la place particulière de la Gascogne dans l'histoire des invasions.

     

     

     

    Lire la suite

  • INSTITUTION: La Saga des Vikings, dans la liste de l'agrégation à la Sorbonne.

    "La Saga des Vikings, une autre histoire des invasions", Editions Universités Poopulaires et Cie, Autrement, 2018,  figure au programme des ouvrages à étudier dans la cadre de l'agrégation de Médiéval 2019. Cela ressemble à un début de reconnaissance, mais c'est surtout la preuve que certains historiens et universitaires acceptent le débat et les questionnements. Sans doute, cet ouvrage va-t-il permettre de créer des ponts entre des disciplines, des régions et des périodes et favoriser la compréhension de certaines "anomalies" du Haut-Moyen-Âge. Bravo à la Sorbonne.

    Lavisse acquisitions avril2018lavisse-acquisitions-avril2018.pdf (92.59 Ko)

    Lire la suite

  • TOPONYMIE : Gardague, un nom scandinave à Biarritz ?

    La rue Gardague située derrière l'hôtel de Ville de Biarritz porte un nom résolument germanique. Ce nom pourrait être une évolution de vard-haka. Haka, promontoire, comme dans la Pointe du Hoc en Normandie, vard, post de guet, mot qui a donné garde en français. Le "promontoire du poste de guet" porte un autre nom aujourd'hui, le Plateau de l'Atalaye.

     

     

    Lire la suite

  • ARCHEOLOGIE : à la recherche du port d'Angresse...

    En toure logique, la presqu'île d'Angresse accueillit un port médiéval. Celui-ci pourrait être d'origine viking et renfermer des vestiges caractéristiques de cette époque. 

     

     

    Lire la suite

  • DEBAT : Chronique d'une reconnaisance annoncée.

    Alban Gautier, professeur à Caen, reconnaît que l’essentiel des propositions historiques de Joël Supéry sont recevables et légitimes. Il est le premier représentant de l’Establishment à reconnaître les mérites de l’auteur de la « Saga des Vikings ». 

    La traite pourrait avoir été au coeur de la guerre commerciale viking. Une principauté scandinave en Gascogne pourrait bien avoir existé.

    Lire la suite

  • CONFERENCE : les MOKEN GAMES à Angresse ce 15 septembre

    Les MOKEN GAMES,  première grand messe ponctuée des rugissements vikings depuis plus de 1000 ans en Gascogne !

    Ce 15 septembre 2018, se tenait à Angresse, la première édition des MOKEN GAMES, un rassemblement des vikings les plus déjantés du royaume !

    Mais l'événement tourna vite à la révélation !

    Au moment des invasions vikings, la presqu'île d'Angresse n'était pas entourée de marais, mais d'un bassin semblable celui d'Arcachon. Situé à l'embouchure de l'Adour, le bassin fut "colonisé" par les Hommes du Nord dès l'invasion de la Gascogne en 840. La conférence donnée par Joël Supéry fut l'occasion de découvrir l'origine du nom d'Angresse.

    Lire la suite

  • Entretien de Joel Supery par IDAVOLL

    Joël Supéry, un Gascon sur les traces des Vikings

    Par  | Le 03/04/2018 | Commentaires (0) | Entretiens - exclusivité Idavoll

    Entretien avec Joël Supéry, chercheur en Histoire.

    À bien y regarder, l’homme est un îlot de discrétion au milieu d’une mer tempétueuse.

    Tout au plus une unique et succincte biographie d’une dizaine de lignes nous apprend que Joël Supéry est passionné de cartographie ancienne, d'histoire de la navigation et est l’auteur d’ouvrages, désormais au nombre de 3. Un triptyque au cœur pourtant d’un cyclone de polémiques. Car à y regarder de plus près encore, tout le monde semble avoir un avis tranché sur ses écrits, y compris ceux qui n’ont jamais pris la peine de les lire.

    Cependant, à l'instar des protagonistes dont il conte la saga, l’homme a le pied marin et une pugnacité qui n’a d’égal que son enthousiasme.

    Idavoll vous invite à partir à la rencontre de Joël Supéry.

    Suivre le lien : http://idavoll.e-monsite.com/blog/entretiens/joel-supery-un-gascon-sur-les-traces-des-vikings.html

  • Interview de Joël Supéry par LETTRES IT BE

    "Chercher, c’est repérer les « anomalies » et émettre des hypothèses pour les expliquer"

    La saga des Vikings : Une autre histoire des invasions est le dernier livre de Joël Supéry publié chez Autrement

    La saga des Vikings : Une autre histoire des invasions est le dernier livre de Joël Supéry publié chez Autrement

     

     

    Après avoir défrayé la chronique historique avec son dernier livre La saga des Vikings publié chez Autrement, Joël Supéry a bien voulu accorder quelques instants à Lettres it be pour répondre à nos questions.

     

     

    Lire la suite

  • PRESSE : Que doit-on aux Vikings ? SUD-OUEST

    Conference du 7 mai 2018 a Capbreton

    Landes : que doit Capbreton aux Vikings ? (Sud Ouest 11/05/2018)

     

    Landes : que doit Capbreton aux Vikings ?
     

    Lors d’une conférence, Joël Supéry a exposé les indices locaux qui, selon lui, attestent d’une présence viking au Moyen Âge.

    Lundi soir, après avoir rappelé les circonstances de leur lointaine rencontre et l’intérêt réciproque qu’ils portent chacun à Capbreton, Hugo Verlomme, organisateur de la conférence, présenta son invité, Joël Supéry. Il demanda au public, venu nombreux dans la salle Ph’art du casino de Capbreton, d’oublier les Vikings, volontairement caricaturés dans sa présentation par Jean-Marc Gibert, représentant de la mairie en charge de la culture, pour « écouter la conférence en se plongeant dans cet univers viking avec une âme d’enfant » ! Cette précaution d’usage s’expliquant sûrement par les thèses défendues par Joël Supéry dans son dernier ouvrage, paru en février dernier, « La Saga des Vikings. Une autre histoire des invasions » (Éditions Autrement).

    Lire la suite