Tuskaland

CONFERENCE : les MOKEN GAMES à Angresse ce 15 septembre

Les MOKEN GAMES,  première grand messe ponctuée des rugissements vikings depuis plus de 1000 ans en Gascogne !

Ce 15 septembre 2018, se tenait à Angresse, la première édition des MOKEN GAMES, un rassemblement des vikings les plus déjantés du royaume !

Mais l'événement tourna vite à la révélation !

Au moment des invasions vikings, la presqu'île d'Angresse n'était pas entourée de marais, mais d'un bassin semblable celui d'Arcachon. Situé à l'embouchure de l'Adour, le bassin fut "colonisé" par les Hommes du Nord dès l'invasion de la Gascogne en 840. La conférence donnée par Joël Supéry fut l'occasion de découvrir l'origine du nom d'Angresse.

Moken 2

 Ce village est cousin d'Angreville en Normandie. Comme Bénesse est cousin de Benneville et Seignosse de Senneville. Or, Angreville est une évolution d'Asgeir-villa. En Gascogne, les Scandinaves n'adoptèrent pas le suffixe latin, mais gardèrent leur suffixe originel : hus, maison. Angresse, c'est Asgeirhus. Détail édifiant : la commune voisine d'Hossegor, anc. Ossegor, est une autre évocation de ce même Asgeir... Asgeir était un chef majeur : il est le premier chef viking à s'emparer d'une cité des Gaules, Rouen en 841, il est le premier à remonter avec sa flotte un fleuve européen, la Garonne en 844. Il est le prenier à assiéger une ville en Europe, Bordeaux en 847-848. Il n'était pas seul. Bénesse (Björn), Seignosse (Hastein), Soybjörn (Saubion), Tossi (Tosse), Tarn (Tarnos) et bien d'autres chefs l'accompagnaient...  Joël Supéry a expliqué ce qui a attiré les hommes du Nord à l'embouchure de l'Adour et a reconstitué les 142 années de domination scandinave en Gascogne.

Moken guilde2

Beaucoup dans le public ont été surpris et même choqués par cette présentation, mais l'enchaînement inexorable des événements et le repositionnement de l'épisode scandinave dans l'histoire de France et de l'Europe a balayé l'incrédulité initiale. Les MOKEN GAMES, pensés pour divertir le public dans une ambiance bonne enfant et déjantée, se révèlent beaucoup plus légitimes que prévu. Ils s'inscrivent dans la géographie et l'histoire, dans le terroir gascon.

Les MOKEN GAMES sont partis pour durer et devenir un rendez-vous de passionnés et de curieux avides de passer un bon moment ensemble. Bravo à la société MOKEN d'avoir fait ce pari, un pari réussi.

Salies de Béarn, le 30 mai 2018

Salies

 

Cette conférence; organisée par Louis-Marie Braun-Darrigrand, libraire à Salies,  aborde la question des Vikings en Gascogne  par les Agots. Ces parias qui pendant près de 1000 ans vécurent parmi Gascons et Navarrais seraient les descendants des Vikings vaincus. Les Scandinaves dominèrent la Gascogne pendant 142 années  et bien évidemment se mélangèrent à la population locale. Certains de leurs descendants, dont le physique révélait l'origine furent assimilés aux anciens oppresseurs et tenus à l'écart du reste de la population.   Les Templiers venus sur la côte atlantique pour assurer le transport des pèlerins jusqu'à Saint Jacques de Compostelle découvrirent à Capbreton, le principal port de Gascogne, ces exclus. Ils chassaient la baleine, construisaient des bateaux et n'avaient pas peur d'aller en mer. Ces armateurs  comprirent aussitôt le parti qu'ils pouvaient tirer de cette main d'oeuvre qualifiée. Ils s'installèrent parmi eux et commencèrent de les évangéliser. Malheureusement, lorsque les Templiers furent chassés de France en 1310, leurs commanderies furent confiées aux Hospitaliers qui édifièrent des maladreries. Alors qu'ils étaient sur le point d'intégrer la famille chrétienne par l'action des Templiers, ils furent de nouveau rejetés par le fait des Hospitaliers, car désormais on allait les assimiler à des lépreux. Leur statut dégradant fut abandonné en 1789, mais jusqu'en 1918, la haine et le mépris les entourant était toujours très forts.

Un des objectifs de Tuskaland va être de raconter ce passé et de mettre fin aux discours qui en font des descendants de lépreux, de cathares ou d'extra-terrestres...

Conférence au Casino de Capbreton le 7 mai 2018.

Au cours de cette conference, j'aborde l'origine de mes recherches, explique l'absence de recherches sur les Vikings au sud de la Loire, les raisons de l'aventure gasconne et propose une lecture commerciale des invasions. Je raconte ensuite la vie de la "principaute" gasconne et sa disparition, Enfin, je termine par l'heritage maritime, juridique et artisanal en Gascogne.

 

https://www.youtube.com/watch?v=WJYmwObEPJI&t=323s

Th

Lettres Viking Aquitaine Bordeaux Gascogne